Nous
EFREI
EAH
Convoi humanitaire
 
Notre Projet
Madagascar
Nos Objectifs
Nos écoles partenaires
Nos besoins et nos moyens
 
 
 

NEWS

Opération récupération de matériel au Luxembourg

100 unités centrales. 100 claviers et souris. 60 écrans. 5 imprimantes. 3 chauffeurs. Beaucoup d’émotions, de fous rires et de sueur dépensée. Voilà le résultat de notre périple d’une journée au Luxembourg pour aller chercher le don d’une banque luxembourgeoise…
Et oui : EAH c’est aussi des moments inoubliables !
Compte-rendu de notre journée :

8h00 : arrivée à l’agence de location. Premier problème: des standardistes aigres et aigries nous annoncent qu’on ne peut pas prendre le 20 m3 qu’on a réservé.

10h : après des négociations tendues, la recherche du garage où sont garés les deux 12 m3 qu’on réussit finalement à louer et un état des lieux précis de chacun d’entre eux, c’est parti ! On aura « juste » perdu 2h…

11h : ça fait 1h que l’on roule en essayant de suivre tant bien que mal les indications de Mappy. Et maintenant ça y est : on est enfin persuadés d’être sur la bonne route !

15h15 : arrivée à Esch/s/Alzette. Comment ça ? La personne qui devait nous recevoir n’est pas là ?
Après quelques longues minutes de stress, la voilà. Ouf ! Maintenant, direction le sous-sol. Et là, c’est le drame… On a devant nous 12 palettes complètes !

16h : 45 minutes ! Après 45 minutes de travail acharné à 3 : déballage des palettes, tri, recherche d’optimisation pour le rangement, nos deux camionnettes sont remplies (l’état des pneus nous le confirme !).

17h30 : déjeuner rapide (c’est pas trop tôt !). Au premier péage après la douane, la première camionnette est arrêtée et la porte arrière ouverte. Non, nous ne faisons pas du trafic : nous appartenons à une association à but humanitaire ! Pourvu qu’ils ne nous demandent pas de descendre tout le matériel… Heureusement, le sourire féminin opère et nous voilà vite repartis !

21h30 : retour à l’école. Après une journée fatigante et 800 km parcourus, il faut décharger et répartir le matériel entre les convois.  

23h : départ pour les différents lieux de stockage. Les caddies pleins d’unités centrales ne passent pas inaperçus dans Villejuif ! Mais le plus dur reste à faire : rentrer 35 écrans dans une petite cave de 2 m² !

2h30 : fermeture de la porte de la cave. Note personnelle : ne pas essayer de l’ouvrir avant le départ… 

Merci à tous ceux qui nous ont aidé et ont participé à cette aventure…

Emilie, Patrick et Ghislain

voir les photos